logo La revue de l'alimentation animale

Pour protéger les principes actifs, les vitamines, les minéraux, encapsuler les huiles essentielles, ou encore faciliter l’utilisation de produits pulvérulents, Stéphane Lozachmeur a mis au point un procédé de microencapsulation à base de matière grasse végétale. Un service qu’il propose à l’ensemble des professionnels de l’alimentation animale depuis le mois d’avril, date de la reprise de l’entreprise Capsularis.

La société Capsularis, basée à Pleuven dans le Finistère, est spécialisée dans la microencapsulation de principes actifs pour l’alimentation humaine et animale. « Cette dernière représente 80 % de notre activité », souligne Stéphane Lozachmeur. Le procédé, unique et développé en interne, consiste à enrober les poudres de matière active, solides ou liquides, d’une membrane de matière grasse d’origine végétale. « Une fois ces particules en suspension, on vient déposer des microgouttelettes liquides de matières grasses à haut point de fusion (palme, coco ou colza). Il s’agit exclusivement de produits naturels, il n’y a donc aucun problème de digestibilitéUne technique économique et efficace. » Pour masquer les odeurs, réduire la pulvérulence de certains actifs, mais aussi les protéger de l’oxydation, la température, l’hygroscopie ou encore de l’interaction avec d’autres composants.

En haut, quelques-unes des matières actives utilisées par Capsularis, sous forme solide ou liquide. En bas, le produit fini, en poudre, après la microencapsulation.

« Autre performance de ce procédé : une haute teneur en principe actif, de 50 à 75 % », souligne Stéphane Lozachmeur. Il laisse également le choix du point de fusion de la matrice d’enrobé ainsi que du mode de libération du principe actif : « enzymatique ou mécanique ». Ces actifs peuvent être des oméga-3, des probiotiques, des acides aminés, des minéraux, des protéines de poisson… Ou des huiles essentielles, qui représentent la part la plus importante du travail de Capsularis. « Menthol, origan, menthe poivrée, genévrier, etc. Une douzaine au totalOn réalise également des mélanges. »

Ces produits sont destinés aux animaux de rente (principalement les ovins, caprins et volailles). « Ils sont essentiellement utilisés comme substitut aux traitements antibiotiques. » Mais aussi pour les chiens et chats : « On encapsule des gels pour qu’ils puissent être conditionnés en stick à ajouter sur les croquettes ou la pâtée. Les actifs agissent alors sur le pelage, les douleurs articulaires, etc. » Et pour l’aquaculture : « Il s’agit là d’une microencapsulation en phase aqueuse, nous travaillons par exemple sur différents supports pour rendre les huiles miscibles à l’eau ».

(…)

logo le télégramme

Président jusqu’en mars 2015 de la société Polaris à Pleuven, Stéphane Lozachmeur vient de reprendre Capsularis, la division micro-encapsulation de son ancienne entreprise. Le nom de Polaris est encore affiché sur le site de l’entreprise au rond-point du Moulin-du-Pont, à l’intersection de la route de Bénodet et de celle de Fouesnant.

Polaris à Créac’h-Gwen


La société, désormais présidée par Jean-Pierre Rivery et qui emploie 47 personnes, vient cependant de déménager pour s’installer à Créac’h-Gwen, à Quimper, tout en conservant son unité de production de la Grande Halte, à Fouesnant. Stéphane Lozachmeur, cofondateur en 1994 de la société avec Gildas Breton, a, lui, retrouvé le trajet de Pleuven pour se rendre au 5, chemin de Kilourin en rachetant le 31 mars dernier Capsularis, division de micro-encapsulage de Polaris créée en 2008. « J’étais propriétaire des murs, j’ai racheté le fonds de commerce et le matériel », explique-t-il. « Capsularis est une activité intéressante qui avait besoin d’être dépoussiérée, je reste dans l’alimentation et la santé animale, la santé humaine », commente l’actionnaire unique de la société, qui repart avec quatre personnes, dont Laurent Moalic, ancien de Polaris pour la partie production et Céline Le Lain à la qualité. À cet effectif s’ajoutent deux stagiaires.

« On avait un peu laissé dormir Capsularis… »

« On avait un peu laissé dormir Capsularis, il n’y avait plus de développement, d’innovation, de prospection, je veux lui redonner un souffle », explique le nouveau dirigeant de la société spécialisée dans l’encapsulation – technologie exclusive de micro-enrobage de substances actives par une couche protectrice composée de matière grasse végétale – de principes actifs en poudre et d’huiles essentiels, se retrouvant aussi bien dans la composition de barres de céréales, de produits de nutrition pour sportifs, de nouveaux traitements comportant des formulations ou des associations d’huiles essentielles.

Des microcapsules de 2 à 200 microns

« Actuellement, les microcapsules ont une taille allant de 250 microns à un millimètre. Nous allons produire une nouvelle génération allant de 2 à 200 microns. Cela va se traduire par une poudre très fine », précise Stéphane Lozachmeur. Et si l’Europe est le marché naturel de Capsularis dans son activité « B to B », Stéphane Lozachmeur annonce une « prospection commerciale forte » en Asie (Hongkong, Vietnam, Chine et Japon). Perspectives : faire passer le chiffre d’affaires de 300.000 à 900.000 EUR d’ici la fin de l’année, et procéder à deux recrutements.

logo ouest france

Implantée à Pleuven, la société Capsularis, spécialisée dans la fabrication de produits alimentaires, a été reprise à 100 % vendredi 1eravril.

Son acquéreur est le fondateur, Stéphane Lozachmeur, océanographe de formation, qui entend recentrer l’activité de la société sur la technique de microencapsulation avant de développer d’autres offres.

Stéphane Lozachmeur explique dans un communiqué : « La reprise de la société et le changement de direction vont insuffler un nouvel élan à Capsularis. Avec la nouvelle équipe, nous allons poursuivre et développer notre activité traditionnelle de microencapsulation en proposant des offres adaptées aux secteurs de la santé et de la nutrition. Le site de Pleuven sera entièrement dédié à cette technologie et nous prévoyons la création de plusieurs emplois. Nous nous inscrivons également dans une démarche d’innovation puisque de nouvelles techniques de microencapsulation sont actuellement à l’étude pour offrir des solutions toujours plus naturelles et plus innovantes. »

Plébiscitée, entre autres, par les industries agroalimentaire et pharmaceutiques, humaines et animales, la technique de microencapsulation consiste à enrober un principe actif à l’aide d’une couche protectrice. Spécialisée dans l’enrobage d’huiles essentielles, de probiotiques et de minéraux, Capsularis accompagne ses clients de la phase de conception au lot industriel.

logo bretagne économique
Créée en 2008, Pleuven dans le Finistère, la société Capsularis a été reprise à 100% vendredi 1er avril. Son acquéreur n’est autre que l’ancien fondateur Stéphane Lozachmeur, qui entend bien recentrer l’activité de cette société sur la technique de microencapsulation avant de développer d’autres offres. Spécialisée dans l’enrobage d’huiles essentielles, de probiotiques et de minéraux, Capsularis accompagne ses clients de la phase de conception au lot industriel. L’entreprise finistérienne possède une ligne pilote et une ligne de production offrant des capacités maximales de 2 à 4 tonnes par jour pour des granulométries variant de 150µm à 3mm. En parallèle de cette production à façon, Capsularis propose également toute une gamme de produits microencapsulés. Aujourd’hui l’entreprise étudie un nouveau procédé de microencapsulation. Cette nouvelle technologie naturelle et performante permettra d’enrober des actifs à des granulométries allant de 2 à 200µm, ouvrant ainsi le champ des possibles sur de nouveaux marchés comme celui des actifs naturels dédiés au secteurs de la santé et de la nutrition.

« La reprise de la société et le changement de direction vont insuffler un nouvel élan à Capsularis. Avec la nouvelle équipe, nous allons poursuivre et développer notre activité traditionnelle de microencapsulation en proposant des offres adaptées aux secteurs de la santé et de la nutrition. Le site de Pleuven sera entièrement dédié à cette technologie et nous prévoyons d’ores et déjà la création de plusieurs emplois. Nous nous inscrivons également dans une démarche d’innovation puisque de nouvelles techniques de microencapsulation sont actuellement à l’étude pour offrir des solutions toujours plus naturelles et plus innovantes. » Stéphane Lozachmeur.

logo le journal des entreprises

Stéphane Lozachmeur, ex-dirigeant de Polaris, vient d’annoncer la reprise à 100% de Capsularis, spécialisée dans ma microencapsulation de principes actifs pour la santé et la nutrition humaine et animale. Une entreprise qu’il connaît bien, pour l’avoir fondée…

Pour voir l’article complet, cliquez sur le lien suivant : https://www.lejournaldesentreprises.com/france/article/finistere-capsularis-reprise-par-son-fondateur-100691

 

Logo Nutriform Business Day 2019

Capsularis sera présent au Nutriform Business Day 2019 le 11 et 12 septembre 2019
Venez nous rencontrer pour découvrir notre savoir-faire et nos dernières innovations en matière de microencapsulation et de thé/tisane

Plus d’informations sur le salon ici:
http://www.nfbd.fr/fr/

Logo Nutriform Business Day 2019

Salon vitafoods 2019 logo

Capsularis sera présent au Vitafoods Europe 2019 du 7 au 9 mai.
Venez nous rencontrer pour découvrir notre savoir-faire et nos dernières innovations en matière de microencapsulation et de thé/tisane

Plus d’informations sur le salon ici:
https://www.vitafoods.eu.com/en/welcome.html

salon vitafoods 2019